Rouler en se faisant rouler

Publié le


J'ADORE LA PUB!

LE "GREENWASHING" VOUS CONNAISSEZ?
NON CE N'EST PAS UNE MANIERE ECOLOGIQUE POUR LAVER VOTRE VOITURE,
C'EST JUSTE UNE MANIERE DE PLUS DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS...
ALORS, LAQUELLE EST LA PLUS RIDICULE?




Greenwashing, la définition du dictionnaire environnement


Le terme Greenwashing est un terme anglophone qui peut être traduit par verdissement d'image. Le terme Greenwashing est utilisé par les groupes de pression environnementaux pour désigner les efforts de communication des entreprises sur leurs avancées en termes de développement durable, avancées qui ne s’accompagnent pas de véritables actions pour l’environnement. A la notion de Greenwashing est opposée celle de publicité éthique. Le terme Greenwashing trouve son origine dans la contraction des mots green, vert et brainwashing, ou lavage de cerveau. Le terme Greenwashing a été employé pour la première fois suite à un article paru dans la revue Mother Jones au début des années 1990. (Source : Publicitaires Eco-Socio-Innovants). Ce terme est également utilisé pour désigner le rapprochement d’une entreprise avec l'ONU dans le cadre du Global Compact.

 

 

Jeep Grand Cherokee - Le message est un grand classique : « L’homme a toujours rêvé d’apprivoiser la Nature ».

En effet, les vendeurs de 4×4 représentent systématiquement leur véhicule dans la nature et son conducteur comme un aventurier ou sportif très proche d’une Nature sauvage qu’il est possible de maîtriser, d’humaniser voire d’asservir. Même le nom du véhicule donne une touche “sauvage” au produit.

Or, non seulement l’homme ne maîtrisera rien s’il ne réduit pas significativement ses émissions de GES (occurrence d’événements météorologiques extrêmes type canicule, cyclones, inondations, etc.) mais en plus, il risque de détruire l’environnement et faire disparaître de nombreuses espèces (dont peut être l’ours). Une étude parue dans la revue Nature affirme que le changement climatique pourrait provoquer la disparition de plus d’un million d’espèces d’ici 2050. Entre 15 et 37 % des espèces terrestres seraient ainsi menacées d’extinction.

En représentant le véhicule en présence d’un élément de la nature (ici l’ours, mais aussi la mer ou une forêt), cette publicité ne respecte pas l’article 2-12 des recommandations écologiques.

 

Cette pub pour la Peugeot 307 Hdi (diesel) ne mise pas que sur les arguments “Nature” mais aussi sur les illusoires effets positifs de l’achat et l’usage du véhicule sur notre santé, en l’occurrence les poumons. De qui se moque-t-on ?

 

Changez le monde sans changer la planète (Lexus RX 400h) Bien qu’il soit hybride, le Lexus RX rejette 186 g de CO2/km, contre seulement 104 g/km pour la TOYOTA PRIUS. Ce niveau de 186 g/km est très au-dessus de l’objectif européen retenu par les constructeurs : 140 g de CO2/km.

 

 

Le 4×4 “conçu au pays du protocole de Kyoto” : ce que ne dit pas la pub pour l’Outlander Mitsubishi, c’est que ce véhicule émet 30% de C02 en plus que ce recommande le traité de Kyoto…

 

Source: http://carfree.free.fr/index.php/2007/10/29/publicite-les-constructeurs-automobiles-se-moquent-de-nous/

 

 

 

Publié dans Bionat

Commenter cet article

n@ 01/07/2009 12:53

Alors déjà y a ceux qui se font complètement avoir "Aaah enfin des voitures écolo!" (si si certains y croient!)Et après y a ceux qui en profitent pour se donner bonne conscience "Oui j'ai acheté une nouvelle voiture, mais attention; une écolo!"Maintenant on peut rouler en 4X4 en pleine nature (urbaine la plupart du temps) tout en se félicitant de son geste pour l'environnement.Plus il roulera et moins il polluera se dit-il.Clair que l'automobile est une machine à créer de l'air pur...

Koulou 30/06/2009 13:09

Sur que depuis le Grenelle de l'Environement, toutes les voitures vendues en France sont soudain écolo !  un vrai miracle !  toutes les pubs disent la même chose à préent:"Achetez notre voiture, vous ferez un geste pour l'environement... "Enfin, ça... on savait déjà que la publicité dit toujours le contraire de la vérité. C'est pas nouveau. Hé hé...